La chromothérapie, c’est quoi ?

Le mot chromothérapie trouve son étymologie dans la combinaison de deux mots grecs : « therap », soigner et « chroma », couleur. La chromothérapie est un ensemble de techniques thérapeutiques utilisant les propriétés des couleurs du spectre de la lumière, afin de provoquer des réactions d’ajustement physiologique favorables au maintien et au rétablissement de la santé, et par conséquent du bien-être. Chaque couleur exerce une influence psychique, physique et émotionnelle sur l’être humain et chacune des principales couleurs possède des vertus curatives bien spécifiques.

Les machines de chromothérapie de Mary H

chromo-io-s21

CHROMO IO S21

Chromo io S21 qui allie 13 couleurs et 6 programmes d’électrostimulation, pour des effets à la fois sur le visage, le corps physique, le corps énergétique et le corps psychologique.
itech21

I TECH21

I Tech 21 qui se compose de trois grandes pièces (des écouteurs, une tablette et deux doigts bioniques) et qui allie 3 techniques pour stimuler les fonctionnalités cellulaires.

La chromothérapie, comment ça marche ?

En fonction de leur longueur d’onde, les couleurs du spectre de la lumière visible ont des effets énergétiques différents qui peuvent aider à rétablir l’équilibre de l’organisme en stimulant ou en ralentissant les différents mécanismes du métabolisme.

  • null
    Les ondes les plus longues, telles que le rouge, l’orange et le jaune, sont les plus tonifiantes, les plus stimulantes.
  • null
    Les ondes moyennes ou neutres, telles que le vert pomme, le vert et le turquoise, sont les plus nettoyantes, les plus purifiantes, les plus équilibrantes.
  • null
    Les ondes les plus courtes, telles que le bleu ciel, l’indigo et le bleu nuit, sont les plus froides, les plus calmantes, les plus apaisantes, les plus dispersantes.
  • null
    Les ondes mixtes, telles que le violet, le magenta et l’écarlate, sont les plus nutritives, les plus cicatrisantes, les plus protectrices.

Il faut également savoir que les 3 couleurs primaires de la lumière sont le rouge, le vert et le bleu nuit. Elles ne peuvent pas être obtenues par mélange.

Pour comprendre à quel point la couleur lumière a des effets sur notre peau, il faut savoir comment les informations de la lumière sont perçues par notre organisme. Tout simplement par les yeux, mais également par la peau qui est pourvue de récepteurs biochimiques, tels que les mitochondries (des structures produisant l’énergie à l’intérieur des cellules). Ensuite, des récepteurs biophysiques et métaboliques transmettent l’énergie à tous nos organes.

L’œil va transmettre les informations de la lumière grâce aux récepteurs sensibles de la rétine : les cônes (+/- 6 millions), responsables de la vision des couleurs, et les bâtonnets (+/- 120 millions), responsables de l’intensité lumineuse et des nuances de gris.

Il existe 3 types de cône qui permettent de distinguer jusqu’à 300 couleurs spectrales pures différentes :

Les cônes sensibles au rouge
Les cônes sensibles au vert
Les cônes sensibles au bleu
N’oublions pas que le nerf optique traverse l’hypothalamus avec lequel il établit d’intimes relations. Sachant que l’hypothalamus est le chef d’orchestre de notre système nerveux autonome, le directeur de notre système endocrinien et le maître de nos émotions, il est plus facile de comprendre l’influence de la lumière sur notre organisme et nos émotions.

Nos émotions ne sont-elles pas, en partie, responsables de certains problèmes cutanés comme l’eczéma ou le psoriasis ?